Tous les Réunionnais qui ont été amenés à se rendre aux urgences du CHU de Saint-Pierre ont pu se rendre compte des conditions extrêmement dégradées dans lesquelles travaillent le personnel et est accueilli le public

La situation actuelle ne peut plus durer et le ministère de la santé doit maintenant prendre les mesures qui relèvent de l’urgence sanitaire.

Ce matin les syndicats ont débrayé et se sont réunis devant le CHU pour alerter sur l’urgence et la gravité de la situation.

Au nom du maire du Tampon et des collègues du Sud, le Premier Adjoint, Jacquet Hoarau, est allé à la rencontre des grévistes pour leur exprimer le soutien des élus du sud.

La vigilance demeure sur ce dossier qui est malheureusement une nouvelle illustration éclatante du manque de moyens attribués au pôle sud du CHU.

Communiqué de presse.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.